La mer cruelle

Ce film anglais de Charles Frend (1953) retrace la vie d’un équipage d’escorteur pendant la seconde guerre mondiale.

Entraînement des « bleu-bites », premières missions d’accompagnement, début de la vraie guerre… on suit ces hommes courageux dans les moments d’exaltation (le coulage d’un U-Boot) et d’horreur (sacrifice de naufragés dans l’espoir d’anéantir un autre sous-marin).

C’est intelligemment fait, proche du documentaire et cela répond à un de mes articles récents sur les jeunes commandants allemands qui coulèrent des centaines de bâteaux comme cet escorteur anglais « Compass Rose » (K49).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s